Tous les avantages de la vidéoconférence

La vidéoconférence désigne à la fois la technique (vidéotéléphonie et conférence multipoint) et l’outil (numérique et physique) conçus pour mettre en œuvre la communication visuelle à distance. Le RNIS fut la première appli publique utilisée pour effectuer la vidéoconférence et ce, en faisant recours à une connexion via la ligne VoIP puis par voie satellitaire. De nos jours, ce sont les connexions internet de haut débit qui intéressent la majorité des interlocuteurs.

Les composants essentiels de la vidéoconférence

Généralement, la vidéoconférence comporte 3 équipements basiques, les matériels et les logiciels et/ou applications et la connexion.

Tout d’abord, les matériels peuvent varier suivant chaque interlocuteur ou groupe d’interlocuteur. Il peut s’agir d’un mobile (Android ou Iphone) ou tablette ou ordinateur (de bureau ou PC) bien abonné et connecté à internet. Toutefois, chacun d’entre eux doivent partager les mêmes propriétés suivantes : un écran, une caméra ou à défaut une webcam, un système audio, un micro et un système commun ou indépendant capable de bien gérer l’ensemble de la communication. Ensuite, il faut installer quelques logiciels ou applications sur votre matériel électronique pour pouvoir le piloter dans son ensemble et faciliter la communication à distance à l’instar du logiciel de sous-titrage Happy Scribe pour transcrire et traduire différentes langues officielles, Skype, Windows Live Messenger ou Snapchat ou Start Zoomer… Enfin, la connexion par voie satellitaire ou par internet de haut débit est vivement recommandée.

La vidéoconférence : mode de fonctionnement

Pareillement à une conférence physique, il faut avoir prévu la date (jour et l’heure) de la réunion, notifier par écrit tous les intervenants, les mettre dans une même salle de réunion virtuelle réservée au préalable auprès d’un concierge virtuel. Ensuite, lorsque la réservation de ladite salle est fin prête, le responsable va leur partager certains paramètres (numéro, mot de passe, jour et heure de début de la conférence) nécessaires. Puis, tous les intervenants doivent partager le même logiciel ou application connecté à internet. Aussi, chacun doit bien vérifier la compatibilité des matériels et logiciels (logiciel pilote, logiciel de sous titrage automatique…)  et/ou les applis pour bien s’assurer. Idem de la capacité et la taille des terminaux. Ainsi, chaque interlocuteur doit s’apprêter à émettre ou recevoir l’appel vidéo effectué par l’un d’entre eux tout en demeurant connecté à internet.

Tous les avantages de la vidéoconférence

Déjà, la vidéoconférence est définie comme un outil numérique visuel pour faciliter l’interaction personnelle ou professionnelle à distance sans le moindre effort physique de se déplacer. Ensuite, c’est un moyen de communication conforme aux exigences des NTIC : économique, sanitaire, écoresponsable et d’envergure nationale ou internationale par rapport à la conférence physique. Ce qui exclut les frais d’hébergement ou de transport ou de table… et réduit les risques de stress, de la fatigue suite au déplacement et évite les risques de Covid19 suite au contact physique… Puis, au niveau de l’encadrement des équipes de travail, celle-ci contribue à la productivité des réunions, à l’optimisation des opérations, à une économie d’argent et de temps, à la réduction des problèmes de planning, à la synergie d’équipe, à simplifier la prise de décisions, à maintenir l’assiduité…

Aussi, la plupart des applis intègrent du logiciel de sous titrage automatique pour traduire la majorité des langues officielles issue des 4 coins du globe et faciliter la compréhension entre interlocuteurs de différentes nationalités. En outre, la vidéoconférence effectuée à travers la connexion internet est la plus prisée étant donné sa rapidité et sa sécurité. Enfin, il existe différentes activités (publiques ou pros) qui peuvent être effectuées via la vidéoconférence. À l’instar, la télémédecine, l’e-Learning, la téléformation, le télétravail, le téléguichet…

Créer une vidéo avec des sous-titres : mode d’emploi
Mini guide : comment convertir un format audio en texte ?